Le nombre de femmes migrantes en Suisse, et en particulier dans le canton de Vaud, est en constante augmentation. Les certificats qu’elles ont obtenus dans leur pays d’origine ne sont souvent pas reconnus en Suisse. De ce fait, la plupart d’entre elles se voit contrainte de travailler dans les secteurs de l’hôtellerie et du nettoyage et dispose d’un statut précaire. Ces travailleuses exercent leur activité pendant plusieurs années dans la même branche en tant que personnel non qualifié, elles ne suivent pas de formation en parallèle et n’ont, de ce fait, aucune chance d’évoluer sur le marché du travail.

Etant donné ce contexte, il apparaît nécessaire de développer les possibilités de formation de base et de formation professionnelle des femmes migrantes en leur proposant des options qui leur permettront d’améliorer leur situation socio-professionnelle, avec pour objectif l’obtention d’un certificat reconnu en Suisse lorsque les caractéristiques individuelles le permettent. En outre, il est important que les participantes soient familiarisées avec les outils à leur disposition pour défendre leurs droits et renforcer leur rôle au sein de notre société.